Petit histoire de la brique

La brique appartient à la famille des céramiques et elle est un des premiers matériaux utilisés par l’homme pour construire des édifices.

Elle apparait entre le huitième et le septième millénaire en Mésopotamie, entre les actuels pays de l’Irak et de l’Iran. Fabriquée à partir d’argile et d’eau, elle est d’abord utilisée crue, moulée à la main puis séchée au soleil. Il y a plus de 5000 ans avant J.C, les égyptiens utilisaient déjà la brique crue pour leurs constructions. La brique cuite au four, plus solide, qui ne se délaye pas dans l’eau, se diffuse rapidement au Moyen-Orient dès le IIIe millénaire avant notre ère. 

Elle est introduite en Europe par les romains durant l’Antiquité. Un peu oubliées au début du Moyen Âge, les briques et les tuiles connaissent un nouvel essor à partir du XIIe siècle. La brique permet de remplacer la pierre, parfois difficile à extraire ou rare dans certaines régions. Cela est le cas en Sologne bourbonnaise où elle est très répandue dans les constructions.

En photo : Détail de la Frise des lions, décor en briques émaillées, palais de Darius Ier à Suse (Iran), vers 510 avant J.C, Paris, musée du Louvre.

Dans l’Allier, on la retrouve souvent associée à la pierre qui est utilisée en chainage d’angle ou en linteau, notamment au XVIIe siècle. Grâce aux différentes couleurs qu’elle peut prendre suivant sa cuisson ou sa composition, elle permet de réaliser des décors variés sur les façades. Elle est aussi utilisée pour remplir les pans de bois, remplaçant progressivement le torchis constitué d’argile, de paille et de chaux.

En photo : Façade d’une maison du XVIIe siècle associant les briques et la pierre, Villeneuve-sur-Allier.

/ Coordonnées

Tuilerie de Bomplein

LA TUILERIE DE BOMPLEIN - Couzon 03160 - RD13 Lieu-dit Bomplein

Retour en haut de page