La protection des sternes à Moulins

De début avril à fin août, notre ville devient une terre d’accueil pour les sternes qui viennent se reproduire avant de repartir pour l’Afrique. Un moment...

Quels sont les oiseaux qui peuplent notre rivière ?

Nous avons la chance d’avoir à Moulins un patrimoine naturel extraordinaire avec la rivière et les oiseaux qui la peuplent. Les sternes pierregarins arrivent sur les iles près du pont Régemortes début avril et les sternes naines début mai. Elles repartiront ensuite fin août pour l’Afrique, d’où reviennent les mouettes en octobre novembre. Les sternes passeront ainsi l’été à se reproduire à Moulins. Cet oiseau en voie de disparition mérite donc qu’on le protège !

Quelles sont les menaces pour les sternes ?

Malheureusement la plus grande menace est l’homme ! Si ces oiseaux viennent sur les iles près du pont, et nos sur les rives, c’est pour pouvoir nicher tranquillement. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, les oeufs sont pondus au sol, elles aiment le gravier nu, sans arbre. Quand des personnes ou des chiens s’approchent, les oiseaux sont dérangés, quittent le nid et abandonnent les oeufs le temps que le calme revienne. Sauf que la durée de vie d’un oeuf qui n’est pas couvé est entre 5 à 7 minutes est cuit! Au-delà, on constate aussi que parfois les oeufs et les poussins parfois sont piétinés, car ils se confondent avec le gravier.

Comment peut-on les protéger ?

La première chose est de ne surtout pas aller sur les iles, un arrêté biotope en interdit la fréquentation, sous peine d’amende. Les éco-volontaires et moi-même passons tous nos après-midi de 13h30 à 21h30 sur place, d’avril à août ! Nous allons à la rencontre des gens, leur expliquons le danger pour les oiseaux s’ils s’approchent des iles, on leur propose de les observer à la longue vue. La plupart comprennent, d’autres sont totalement obtus et vont sur les iles. Dans ce cas nous faisons intervenir les personnes compétentes pour verbaliser. La présence humaine et canine sur le site de reproduction est catastrophique. L’an dernier, sur 16 poussins nés, seulement 11 se sont envolés… C’est très peu d’oeufs, très peu de naissances… c’est pour cela que chaque poussin est précieux pour sauver l’espèce et pouvoir continuer d’admirer leur vol dans le ciel.
Cette protection de la biodiversité est essentielle ! C’est une richesse pour tous… La seule chose à faire : ne pas aller sur les iles !!!

Si comme Sylvie et tous les bénévoles de la LPO vous êtes passionnés par la nature, vous pouvez devenir éco-volontaires et participer à cette surveillance pendant les couvées. Un jour, une semaine, un mois… selon les possibilités de chacun. Pour cela, vous pouvez contacter Sylvie au 06 09 68 17 57, elle partagera avec vous cette passion communicative.

EN DATES

Dans les années 70 = début du bénévolat à la LPO
Depuis 2008 : adjointe au Maire à Coulandon - Membre du bureau de la LPO
Depuis 2016 : coordination de la protection des sternes

Retour en haut de page